Madame Albanel en péril ...?

Publié le par il faut le dire

Cela fait des décennies que le monde de l'Opéra est en difficulté, en France un peu plus qu'ailleurs. Le budget général de la Culture en France n'est rien moins que minable.
Et totalement inégalitaire. Ce que devrait souligner Monsieur Médecin (voir Le Figaro du 13/11/07) qui sait parfaitement que le seul Opéra de Paris engloutit la majorité des subventions accordées aux maisons d'opéra en France.
Il devrait également préciser que les coûts salariaux pèsent près de 80% du budget de la Grande Boutique.
Sur une courte période de 20 ou 25 ans, on a vu exploser les coûts de production, nul ne peut le nier, avec la bénédiction distraite de bon nombre de Ministres de la Culture (à commencer par Jack Lang, Catherine Tasca, celle ci même qui est responsable de la nomination de Gérard Mortier, actuel directeur de l'Opéra de Paris).
Ces Ministres (et quelques autres) n'avaient qu'un mot d'ordre à la bouche : pas de vagues... Trop content de ce blanc seing , Mortier a à peu près tout accordé aux syndicats de l'Opéra.
Cela étant, d'une façon plus générale, Madame ALBANEL, qui vient de supprimer le théâtre à Chaillot... lieu pourtant historique de la création théâtrale en France... ferait bien de se pencher plus attentivement sur la balance des subventions accordées et rééquilibrer celles ci au bénéfice des "maisons provinciales".
Au nom de la coopération franco-allemande, que Madame LE Ministre voyage en Allemagne... et regarde l'amplitude des orchestres et opéras dans les différents Länder.

Commenter cet article

jean-pierre 21/11/2007 11:44

Vous parlez de Gérad Mortier, le néfaste directeur de l'Opéra de Paris. Savez vous que partout où il est passé, ce Belge flamand a laissé des déficits colossaux?
Quant à Madame Albanel, si elle est "moins pire" que la sinistre Tasca, elle ne brille pas en effet par ses décisions.