Chute de reins

Publié le par il faut le dire

L'association des Précieuses ridicules s'émeut d'une photo plutot anodine qui ne porte tort qu'à celles et ceux qui "cachent ce sein qu'on ne peut voir"...
Ces censeurs de tout poil feraient mieux de s'insurger contre l'utilisation multi quotidienne de la femme et de son corps dans les publicités audiovisuelles et même dans la presse écrite.
Les a-t-on entendus dénoncer, par exemple, les organes de presse (torchons!) qui ont publié des photos volées d'une sportive française?
Le ridicule ne tue plus depuis longtemps mais l'hypocrisie sévit de plus en plus !

Commenter cet article