Enquête sur le « 104 rue d'Aubervilliers »

Publié le par il faut le dire

 Tout un symbole ! Initialement site industriel du Paris ouvrier, le « 104 rue d'Aubervilliers » va bientôt devenir un lieu branché pour cultureux parisiens. C'est en effet dans ces anciens locaux d'activités des Pompes Funèbres Municipales (très chic !), construits en 1873, que la mairie va implanter un centre culturel aux dimensions pharaoniques.

Il faut dire que le site a de quoi faire rêver plus d'un « bo-bo » : au centre d'un terrain de 2,6 hectares, trois immenses nefs étayées par une charpente métallique, le tout donnant l'impression d'une architecture de
gare. Un loft géant !

Ouvert pour la première fois au public lors de la 1ère Nuit Blanche, le « 104 » comme l'appellent déjà les intimes, a vocation à devenir un « centre culturel et artistique pluridisciplinaire dédié à la création contemporaine », d'envergure internationale, offrant à des artistes en résidence des espaces de travail et de production.

Au-delà de ces grands principes, et alors que les travaux ont déjà commencé, les Parisiens ne connaissent toujours pas le contenu précis d'un projet qu'ils financent pourtant à hauteur de 100 millions d'euros !

Commenter cet article