INFOrmation, désiINFOrmation...

Publié le par il faut le dire...et parfois le faire

Le pouvoir médiatique et le pouvoir judiciaire siègent-ils parfois dans les mêmes chambres et antichambres?

"Le journalisme et l'indicible, effrayante pression qu'il exerce ici (à Paris) sur la politique et sur la société, me donne chaque jour à réfléchir. Vous ne pouvez imaginer de quelle manière légère et frivole cette arme redoutable est manipulée (...) Les abus de la presse sont un mal bien plus grave qu'on ne pense et aucune tyrannie n'est plus néfaste que celle des journalistes. En société, ils sont particulièrement destructeurs car c'est entre leurs mains que se façonne la conception dévoyée qu'on se fait en France de la gloire artistique, littéraire politique et militaire ."
Jakob Burckhardt, lettre du 25 août...1843 !

Quelques 170 ans plus tard, la situation est pire... Enivrés par leur pouvoir, à l'abri de cette déontologie qui leur sert à la fois de rempart et de sauf-conduit, la majorité des journalistes confond la liberté d'expression et le devoir d'information.
Et nous ne disons rien... nous acceptons... parfois nous vitupérons, l'oreille à la radio ou les yeux rivés à la télévision... mais nous ne bougeons pas.

Commenter cet article