Silence ou Surdité ?

Publié le par il faut le dire...et parfois le faire

Les Jeux Olympiques à Pékin,  grande kermesse mondiale devenue, depuis plus de vingt ans, machine à faire de l’argent, grâce au vieux parrain de l’Olympisme, Monsieur SAMARANCHE, seront ouverts dans moins d’une semaine.

Ne nous trompons pas de cible : le pouvoir chinois utilise les JO, les premiers responsables sont le Comité International Olympique, manœuvré par son président de l’époque.

Monsieur Jacques ROGGE, actuel président du CIO, est mou, hypocrite lorsqu’il ose prétendre avoir, en son temps, « négocié » ; il se couche lamentablement devant le pouvoir chinois.

Reconnaissons qu’il est loin d’être le seul ! 

 

Silence tonitruant de la plupart des journalistes, à l’exception de Reporters sans frontières, sur la violation continuelle des droits de l’homme en Chine.

En dehors de se plaindre de ne pouvoir se connecter à Internet, les journalistes présents à Pékin ne parlent que de leurs « petit » problème de connexion, évitant soigneusement de froisser le pouvoir chinois.

 

Cette période de vacances permet à bon nombre de responsables politiques de ne pas s’exprimer, qu’ils soient de droite ou de gauche. Certains pourtant font « commerce » des Droits de l’homme en guise de programme politique. Comme si une visite sur la Grande Muraille dédouanait celle qui s’y est fourvoyée…

 

Honte à tous ceux qui se cachent derrière les sportifs en ne s’engageant pas haut et fort.

 

Honte à la Communauté Européenne qui s’est tue devant les dictateurs chinois.

 

Ne boycottons pas les sportifs. Ni les JO, on n’y peut plus rien. Boycottons les retransmissions télévisées qui seront en « léger différé »,quoi qu’en disent les politiques chinois. Léger différé = censure dissimulée.

 

Commenter cet article