PARITE, EGALITE...

Publié le par il faut le dire...et parfois le faire

Au fronton de nos écoles est inscrite la belle formule : Liberté Egalité Fraternité.

Certain(e)s aimeraient ajouter le mot « parité ». Et ils ne font pas référence au rapport entre deux monnaies… ni à l’état d’un nombre, pair ou impair !

La femme serait vraiment l’égale de l’homme le jour où, à un poste important, on nommerait une femme incompétente. (Françoise Giroud 1983)

On pourrait établir le corollaire évident, à savoir que des hommes, machos ou non, occupent ou ont occupé injustement des postes d’importance.

Madame Giroud, dont j’ai toujours admiré l’esprit et la clairvoyance, ne pouvait pas savoir que ce jour était arrivé.

Nombre d’incompétent(e)s, de tout bord et de tout poil, ont malheureusement sévi, quel que soit le niveau de leur intelligence supposée :

Alice Saunier Seité, C.Trautmann, J.J. Aillagon, C.Tasca, B.Hamon, A.Filipetti, R.Bachelot, L.Cohen Solal, H.Désir, j’en passe et des pires.

Mais la parité, si proche de la notion d’égalité, n’implique-t-elle pas une exigence de cohérence ?

Ainsi, Madame Aubry, outre la néfaste loi sur les 35 heures, a défendu bec et ongles, la retraite à 60 ans ;

il aurait fallu, là aussi, appliquer la parité, l’égalité, pour tous et devant tous ;

Madame Aubry s’était bien gardée d’honorer cette parité en appliquant aux fonctionnaires les mêmes règles de retraite que celles régissant le secteur privé.

Et, naturellement, elle et ses complices de gauche, ont ignoré que les élus, députés, sénateurs, conseillers régionaux et les maires avaient, eux aussi, droit

à faire valoir leurs droits à la retraite… ce que d’aucuns se gardent bien de faire !

La législature actuelle comporte 226 députés de plus de 60 ans… où est passée la parité, l’égalité ?

G.Collard 68 ans, comme Madame Guigou, P.Balkany 65 ans, H.Emmanuelli 68 ans, JM Cambadélis 62 ans, N.Mamère 65 ans…

Quant au Sénat, c’est pire : 69% des sénateurs ont plus de 61 ans… dont 21% plus de 70 ans. 

Il n’est pas question de sous-entendre que les plus de 60 ans seraient frappés d’incapacité intellectuelle ou de motricité neuronale à la traîne,

il n’est pas question de prôner un jeunisme à tous crins.

Il s’agit, simplement, de souligner l’incohérence de nos responsables politiques.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierre S. 30/09/2013 17:30


1000 fois d'accord. Hommage à Françoise Giroud et mes félicitations à vous-même