Méditons...

Publié le par il faut le dire...et parfois le faire

Debout devant les élèves qui sont prêts à prendre des notes, le prof les regarde d'abord un à un, puis, lentement, annonce : "Aujourd'hui, nous allons faire une expérience." 
Après avoir délicatement déposé sur le bureau un grand pot de verre, il sort une dizaine de cailloux gros comme des oeufs et les introduit avec douceur dans le pot jusqu'à ce qu'il soit impossible d'en mettre un de plus. 
" Est-ce que le pot est plein ? " Tous les élèves répondent oui. 
Le prof sort alors un sac de gravier qu'il verse avec minutie dans le bocal par-dessus  les cailloux et remue le tout, lentement.
Les graviers s'infiltrent entre les cailloux jusqu'au fond du récipient. 
Levant de nouveau les yeux vers son auditoire, il redemande : " Et maintenant, est-il plein ? "
Les élèves commencent à comprendre.
L'un deux avance prudemment : " Probablement pas !? "
Bien ! Le prof sort alors un petit sac de sable et en verse le contenu dans le pot, avec la même prudence. 
" Est-ce que le pot est plein, à présent ? " Les élèves en chour et sans hésitation : " Non ! "
Et, comme ils s'y attendaient, le prof empoigne le pichet d'eau qui était sur la table et remplit le récipient jusqu'à ras bord. 
Nouvelle question :" Quelle grande vérité nous montre cette expérience ? " 
Le plus audacieux pense au sujet du cours :" Cela démontre que, même quand on croit que notre agenda est complètement plein, on peut y ajouter encore des rencontres et des choses à faire. " 
" Oui, mais ce n'est pas l'essentiel. Si je ne mettais pas les gros cailloux en premier, je ne pourrais jamais les faire entrer tous. " 
Un profond silence s'établit, chacun réfléchit. 
Le prof complète : " Quels sont les gros cailloux de votre vie ? Votre santé ? Votre famille ? Les amitiés ? Les vacances ? Le sport ? La lecture ? Autre chose ? Quel est l'essentiel de votre existence ? L'important c'est de placer les gros cailloux en premier. Si je donne la priorité aux peccadilles, j'emplis ma vie de peccadilles et je n'ai plus de temps pour l'essentiel, donc je me pose la question : Quels sont les gros cailloux de ma vie ? Ensuite je leur donne la priorité." 
D'un geste amical, le prof salua les élèves encore silencieux et quitta la salle.

Commenter cet article